Conservatoire de Musique de la Broye

Description :

L'accordéon est un instrument polyphonique qui permet d'aborder différents styles musicaux. L'amateur de musique classique, de musique contemporaine ou ancienne, de musiques traditionnelles, de jazz, ... y trouvera son compte. Grâce à ses sonorités chaleureuses et à une maîtrise du soufflet, cet instrument offre une riche palette expressive. De manière identique aux autres instruments polyphoniques, l'accordéon est un instrument orchestral. Il a en outre l'avantage de pouvoir se déplacer aisément. La pratique de la musique d'ensemble est possible après une année d'enseignement.

A qui s'adresse-t-il ?

A toutes les personnes attirées par cet instrument ! On peut débuter l'apprentissage de l'accordéon à 5 ans comme à 75 ans !

Travail à domicile :

En tant que débutant, il est nécessaire de prévoir un entraînement individuel de 30 minutes quotidiennes au minimum. Cette durée augmentera au fil des études.

Instrument :

Il existe différents moièles d'accordéons de tailles variables. La location d'un accordéon oscille entre 30.-- et 100.-- selon le modèle. A l'achat, il faut prévoir un investissement de 5000.-- à 10000.-- pour un instrument de taille moyenne. De nombreuses occasions sont aussi disponibles sur le marché. Le mieux est de prendre conseil auprès du professeur en ce qui concerne l'instrument.

Un peu d'histoire !

L'accordéon est né à Vienne en 1829. C'est un enfant du romantisme. Il fut le jouet des dames dans les salons bourgeois : son pouvoir expressif y fit fureur d'emblée. Ensuite, doté d'un second clavier pour la main gauche, il ne tarda pas à descendre dans la rue, puis à pénétrer jusqu'au fond des campagnes. Sa popularité dès la fin du 19ème siècle fut immense. On en exporta des bateaux entiers vers l'Amérique. Dans le Paris de 1900, il est le roi du genre "musette". Il mène le bal dans le monde entier, séduit les chansonniers, son charme inspire les poètes. Cependant, le dispositif qui a fait son succès - les accords fixes d'accompagnement - malgré les perfectionnements les plus ingénieux, l'empêchent longtemps d'accéder à la "grande" musique jusqu'au jour relativement récent, où la possibilité de renoncer aux accords préparés ou même leur suppression pure et simple, permet d'aborder tous les genres d'écriture musicale.

 

"Accordion" de Demian. Brevet de 1829

  • Professeur : M. Sylvain Tissot