Conservatoire de Musique de la Broye

Description

Pourquoi le violon ?!
... parce que l'on aime les sons très graves et les sons très aigus..
... parce que l'on aime s'exprimer en chantant...
... parce que la mélodie nous fascine...
... parce que l'on aime ressentir et transmettre des émotions, de la plus profonde tristesse à la plus grande gaieté...
... mais il faut des qualités pour en jouer : de la patience, de l'opiniâtreté, beaucoup de concentration... et bien sûr, la passion.
 
Le violon offre une grand palette d'expression, mais il est d'un apprentissage assez lent, par rapport à d'autres instruments (ex : le piano). Il est donc recommandé de commencer suffisamment tôt (7 ans est un bon âge, mais soixante ans l'est aussi !)

Pour en jouer, il faut tout d'abord vous mettre à la recherche d'un instrument. Le mieux est de contacter un luthier qui vous conseillera un violon à votre taille (selon l'âge et la grandeur de votre enfant : un huitième, un quart, un demi, un trois quarts et bien sûr un entier). Il existe même un seizième et un trente-deuxième : cas exceptionnels !

Le violon a toute une histoire. Il nous vient du groupe des très anciennes lires et violes. Ces instruments avaient toutes sortes de formes. Une de ces formes était appelée "giga" ou gigue, c'était un violon très petit appelé ainsi, car les maîtres de danse le prenaient très facilement avec eux, en le mettant dans la poche, pour aller donner leurs cours. En Allemagne, ce nom se transforma en "Geige" au XVIe siècle. En même temps, en France, apparut le nom de "vyollon" en 1523 et "violon" en 1556.

Depuis le milieu du XVIe siècle, tous les violons étaient accordés en quinte, alors qu'avant, ils avaient toutes sortes d'accordages possibles, A cette époque, ils avaient trois cordes ou parfois quatre. C'est le luthier Andréa Amati, en 1550, à l'âge de 40 ans, qui développa le violon à quatre cordes. Il n'y eut dès lors plus que des violons à quatre cordes.

Un élève de la famille Amati, Antonio Stradivarius (1644-1737) a porté le violon à sa plus haute forme de perfection. Depuis cette époque, la forme du violon n'a plus changé jusqu'à nos jours (il reste 450 exemplaires originaux dans le monde).

Le violon est le plus petit instrument de la famille des cordes; le plus gros est la contrebasse, entre deux, il y a encore l'alto et le violoncelle, mais le plus amusant est quand même l'octobasse qui est une contrebasse de 8 mètres de haut fabriquée par le luthier français Vuillaume, dont un exemplaire se trouve au Musée de la Musique à Paris.

Le violon a la chance de posséder non seulement une riche histoire, mais aussi un répertoire très très vaste. Répertoire allant de la période dorée baroque (Corelli, Vivaldi, Telemann, Bach) à l'ère classique (Haydn, Mozart père et fils, Beethoven) qui nous mène aux portes du romantisme. C'est là que le violon passe de la petite formation : sonate - musique de chambre à l'orchestre symphonique. Le répertoire de la musique d'ensemble s'enrichira encore (sextuor, octuor, mélange d'instruments de différentes familles). Au 20e siècle, il se libère vraiment de toutes contraintes (Bartok, Stravinski, Prokofiev, Cage). Mais comme cet instrument est facile à prendre avec soi, et qu'il n'y a qu'à le sortir de son étui pour faire danser les gens, il est présent dans toutes sortes de Musiques Populaires (tziganes, russes, irlandaises et d'autres) ainsi que dans le jazz.

C'est vraiment un instrument souverain pour la Musique d'ensemble.